Augmentation du Trafic

Contrairement à ce que prétendent ses défenseurs, le LIEN ne réduira ni le trafic, ni la congestion, ni la pollution de l'air de l’agglomération de Montpellier. Le LIEN devrait, au contraire, contribuer à augmenter ces nuisances sans oublier l'augmentation globale des émissions de GES.  Que ce soit au centre ou à la périphérie d'une agglomération, toute nouvelle infrastructure routière engendre du trafic induit, c’est l’effet “aspirateur à voitures et camions”. La nouvelle route attire des conducteurs qui l’auraient prise quoi qu’il arrive, mais aussi d’autres qui pensent qu’ils vont y gagner en temps et en confort, sur un trajet qu’ils n’auraient pas forcément pris en temps normal.  

Le nouveau trajet augmente le nombre de kilomètres parcourus et attire de nouveaux usagers qu’ils soient en voitures ou en camions, surtout lorsqu’il conduit vers une autoroute gratuite. Cela entraîne plus de trafic, plus de congestion.

 Cela fait apparaitre de nouveaux points bloquants spécialement aux entrées des échangeurs ou avant ces derniers comme l’ont démontré le carrefour de la Lyre ou le doublement de l’autoroute A9 au Sud. C’est l’effet « entonnoir » pour ne pas dire sandwichs. 

Regardez Notre Vidéo (6 minutes)

Le tout voiture et le tout camion règne en maitre aux périphéries de Montpellier.

L’ouverture du Lien sur le tronçon Saint Gély Bel Air entrainerait une explosion de la circulation par :

- Le doublement des voies entre le Nord et le Sud de Saint Gély ;

- L'ouverture d’une liaison sans obstacle et gratuite aux Poids lourds entre les autoroutes A750 (Clermond Ferrand, Barcelone) et A9 (Lyon et Marseille) ;

- La confusion, sur la même voirie, du LIEN de contournement et de deux axes d’accès majeurs à Montpellier, la route de Ganges et la nouvelle voie qui drainera vers l’échangeur de Saint Gély tous les navetteurs de Combaillaux, Vailhauquès, Montarnaud et au-delà.

entonnoir trafic lien.jpg


Les autorités locales doublent les voies de contournement et augmentent le trafic routier. Pris au piège,  les habitants et usagers n'ont aucun choix :  le LIEN les attache à leurs véhicules ! L'idée de réduire le trafic ou de proposer d'autres alternatives est éliminée d'emblée. Les autres modes de croissance sont balayées.Le résultat, quelques années après est toujours le même.

bd embouteillages.jpg

 Proposer d'autres alternatives de mobilités est un impératif  que nos autorités locales ignorent. Au lieu des transports en communs fréquents, bon marché et accessibles  à tous (trains et bus pour l'agglomération de Montpellier et pas seulement pour la Métropole) , au lieu des pistes cyclables,  des voies handicaps ou des chemins piétonniers demandés par de nombreuses associations depuis des années, le Département  fait encore une nouvelle route au détriment des demandes environnementales et sociales.  Un virage à 180° est-il donc impensable ?

Consultez  l'article sur  Autoroutes et Climat, le nécessaire virage à 180° du 21 décembre 2021 (BonPote).

Pour en savoir plus, une sélection de documents :

Trafic induit

L'article sur le trafic induit de wikipedia donne quelques éléments simples et clairs

Nombreux sont les articles scientifiques sur le trafic induit. Une petite sélection :

L'analyse historique des modèles utilisés par les ingénieurs routiers ; un écrit et une conférence de C. Gallez

Les analyses actuelles du trafic induit  par le modèle tout voiture de F. Héran  : exemple de Grenoble et analyse du tout voiture (deux pdf).

Sélection d'articles en anglais d'approche scientifiques  de Zipper et Metz : une étude de cas aux USA , et constat de l'écart entre prévisions des modèles et réalité des faits.

 

Sans oublier une dense littérature "grise". En particulier, consultez :

Une revue bibliographique réalisée en 2012 par G.Benet, Setra.

Une étude de l'OCDE  pour les ministres des transportés réalisée en 1996.

Sur un mode plus détendu :

Un petit film  canadien  : Nos collectivités face au changement climatique​  Vidéo : durée 17' et si vous êtes pressé regardez les 5 premières minutes !

Une interview sur le trafic induit et  le 3ième LIEN 

Trafic évaporé

 La réduction du trafic est un impératif :

Pourquoi supprimer les autoroutes peut réduire les embouteillages ?

L'évaporation du trafic, existe bien.

Climat l'urgence du virage à 180°

Réduire le trafic, une nécessité