Rechercher
  • sosoulala

Urgence climatique et sociale: marche + village des luttes, 11h Comédie, 13h Parc Montcalm, 9 avril

Dernière mise à jour : 20 avr.

Pour la grande journée de mobilisation sur les «Luttes contre les grands projets inutiles », 1400 personnes se sont rassemblées à Montpellier car il faut faire "les choses maintenant". Voir le Midi-Libre du 10 avril

«Changeons le système, pas le climat» regroupant nombreuses associations montpelliéraines, défile dans les rues de Montpellier.

La marche climat pour la Justice, climat, paix, démocratie entre en résonance avec la marche nationale.

La marche a abouti au village des alternatives et des luttes locales, pour alerter sur l’urgence à la veille d’un nouveau mandat. Luttes présentes contre les grands projets inutiles - les projets routiers (LIEN, COM), les aéroports et les lignes grandes vitesses etc. - s'expriment.

Les luttes locales ont dénoncé les impasses du tout voiture avec les contournements autour de Montpellier (LIEN et COM), les augmentations du trafic par avions (extension aéroport de Montpellier) et la répétition d’un urbanisme destructeur des rares espaces verts des centres villes (la Tour d’immeubles prévue Parc Montcalm et un parking au centre de Sète etc....). Sos Oulala y était pour le LIEN !



Guerre en Ukraine, crises climatique et sanitaire, flambée des inégalités, montée des discours de haine… Nombreuses sont les raisons du découragement et de la paralysie. À quelques jours de l’élection présidentielle, on veut nous faire croire que l’histoire est déjà écrite. Certaines des associations présentes sur le village des Luttes ont interrogé les candidats et leurs propositions écologiques. Vous pouvez voir les résultats des enquêtes conduites par le Réseau Action Climat et GreenPeace . Nous appelons à poursuivre la mobilisation pour porter haut et fort nos valeurs, celles d’un monde juste et soutenable. Nous n’attendrons pas 5 ans de plus pour le bâtir !

Les transports par camions avec les contournements routiers et autoroutiers doivent céder la place aux mobilités douces et ferroviaires. Il est temps d'agir en réduisant la mobilité routière et en réorganisant le mode de travail, les activités près des domiciles afin de baisser les prix du foncier et les dépenses en carburant ! Changeons de vie : SOS Oulala y travaille !

Définitivement, le mythe de la petite route inter-villages s’effondre. Le bon vieux modèle d’étalement urbain et du « tout voiture » prime sur le respect de l’environnement. « L’ensemble des carences qui sont légion, témoignent aisément du fait que le projet est daté, à contre-courant et n’est plus sérieux du tout ». (Extrait du mémoire de Corinne Lepage).L’utilité du LIEN est en question et la demande de régularisation aussi. Le projet doit être abandonné.

Réseaux sociaux - rejoignez-nous

Consultez :

45 vues0 commentaire