top of page
Rechercher
  • sosoulala

Luttes locales - Résistance globale : la Déroute des Routes à Montpellier du 11 au 13 nov. 2022.

Dernière mise à jour : 17 nov. 2022

Le week-end du 11 novembre, la coalition nationale contre les projets routiers, réunissant 55 collectifs de lutte contre des projets routiers dans toute la France, s’est réunie à Montpellier. Cette rencontre est la deuxième après celle organisée en mai dernier. Le constat est sans appel, les projets routiers ont des conséquences lourdes et irréversibles sur les écosystèmes et les terres agricoles.



Ces vieux projets destructeurs sont obsolètes au vu de la catastrophe climatique et de la nécessité de sobriété énergétique : toute nouvelle route induit toujours plus de trafic, perpétue le modèle du tout voiture, détruit les écosystèmes, épuise les ressources et artificialise les sols. Les gens prisonniers de la voiture sont condamnés à payer la double peine : payer le carburant en étant forcés de prendre des contournements qui font aller toujours plus loin et constater que la question centrale de la réduction des énergies destructrices de l'environnement n'est jamais résolue par une nouvelle route.




Pour clôturer ce week-end de travail, la coalition nationale contre les projets routiers s'est rendue le 13 novembre sur le chantier du LIEN . Ensemble nous avons inauguré le sentier du LIEN, en vue d’une réappropriation de cet espace naturel confisqué par les travaux du LIEN.

Lors de la conférence de presse d’inauguration du sentier du LIEN le collectif Sos Oulala a rappelé les fondamentaux : « Alors qu'une énième COP se termine, que les sécheresses et événements climatiques extrêmes s'accentuent, le Département de l’Hérault persiste et signe en imposant un vieux projet routier des années 1980 : malgré les avis environnementaux, malgré les avis du GIEC, malgré la normalisation des dérèglements climatiques, malgré les appels, les rappels, les recours juridiques et toute la mobilisation de militant.e.s. et des habitant.e.s , le Département bétonne.


Ici le Département n'attend pas : il nous précipite dans le mur. Il lance le chantier du LIEN il y a tout juste un an après avoir fait expulser la ZAD du LIEN. Nous ne lâchons rien et continuerons à nous battre contre ce projet climaticide conduit par des autorités territoriales qui portent la responsabilité d’ignorer les conséquences de leurs actes. »

Enora, membre de la Déroute des routes et de la lutte contre le contournement de Rouen, s’est exprimée sur les projets locaux et leurs impacts globaux. Elle a rappelé la part du secteur routier dans les émissions de GES (plus de 30% pour ce seul secteur) et a cité quelques phrases du moratoire : « Nous, collectifs en lutte contre les projets routiers destructeurs, nous unissons nos forces pour lutter contre l'artificialisation à marche forcée de nos terres agricoles et naturelles, et pour engager la nécessaire sortie de route de tous les projets routiers climaticides. Nous demandons aux parlementaires de nous rejoindre et de soutenir les luttes, en s'engageant à soutenir à l'Assemblée Nationale et au Sénat la proposition d'un moratoire sur tous les projets routiers, dans l'attente de leur réexamen au regard des stratégies fixées par l'Etat et des enjeux climatiques, écologiques et sanitaires auxquels nous faisons face. »


Les députés des secteurs concernés Sébastien Rome et Sylvain Carrière, déjà présents sur le tracé du LIEN avec Nathalie Oziol en juillet dernier, signataires du moratoire étaient là pour confirmer le soutien à la démarche de la coalition : il faut donner la priorité à d’autres modes de transport et inventer d’autres modes de relations sociales (voir vidéo de 7 minutes)


🚶‍♀️🚶‍♂️✊ Nous étions plus d'une centaine en balade sur ce tout nouveau sentier !



Un sentier pour découvrir et apprécier la nature et la biodiversité exceptionnelle menacée par le projet de périph, avec ses pas moins de 136 espèces protégées. 🐦🐸🦋🌿 Le sentier est balisé, allez découvrir l’endroit (démarrage au terminus du bus 24, Pradas, Grabels au Nord de Montpellier ) :


La coalition la déroute des routes a ensuite animé la conférence débat : « Des luttes locales à la résistance globale ».


La Presse parle de notre rencontre du 11-13 nov :


Pour en savoir plus sur les projets routiers, quelques articles de référence

Enquêtes du Canard enchainé (janvier-juillet 2022)

Enquêtes de Reporterre (mai 2022)

Routes, autoroutes : un gâchis à 18 milliards d'Euros

Les projets routiers, contre-vérités et carnage écologique

Autoroutes , fermes-usines...Députés empêchez les projets polluants

Contre les projets routiers, construisons la résistance

Sobriété énergétique absente des projets d’aménagement autorité environnementale

Malgré ses engagements, la France continue de bétonner



Ecrivez-nous, suivez nous sur nos réseaux ou venez lors de nos actions !

sos_oulala@protonamail.com



102 vues0 commentaire
bottom of page