Rechercher
  • sosoulala

Les Autorités Environnementales Alertent, le Département Détruit ! Octobre 2021

Dernière mise à jour : oct. 10

A la demande du Conseil d’Etat, la Mission Régionale d’autorité environnementale (MRAE) a été mandatée pour évaluer l’étude d’impact sur laquelle se fonde le projet du LIEN conduit par le département de l’Hérault. La MRAE vient de publier son avis le 28 septembre 2021, et il confirme les alertes émises depuis longtemps par les collectifs et associations opposés au projet :

  • Pas de prise en compte du nouveau trafic généré,

  • Absence de mesures pour développer les transports alternatifs au tout-voiture,

  • Réservoirs de biodiversité menacés de destruction

  • Risque accru d’étalement urbain et d’artificialisation des sols,


L'avis de l'autorité environnementale tranche l’avis de l’autorité environnementale du 11 juin 2014 qui était un avis de complaisance. Aujourd’hui l’avis de la Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE) est autonome du préfet et il pose de vraies questions.

L’avis est particulièrement critique sur l'étude d’impact socio-économique pour son opacité (méthodes et choix des indicateurs non explicités), sa vision partielle (impacts environnementaux et effets cumulés non pris en compte) si ce n'est partiale du bilan (qualifiée de "biaisée"). La MRAE recommande de « reprendre » l’étude d’impact » afin de démontrer ce qu’apporterait ce nouveau tronçon du point de vue de l’environnement. Elle rappelle notamment que le trafic routier s’intensifie avec le LIEN (+39% en 2020 et +69+ en 2040) et elle recommande d’expliciter les objectifs, les méthodes et les résultats de l’étude d’impact afin que le public dispose d’une information lui permettant d’appréhender l’ensemble des impacts du projet.

Un ensemble de recommandations détaillées mérite le détour de la lecture (27 pages). On y retrouve nombre d’éléments pointés du doigt par les associations environnementales. Côté déplacements, la liste est longue et détaillée : "couloir autoroutier entre l’A750 et l’A9","trafic induit" avec augmentation du nombre des poids-lourds et des embouteillages aux heures de pointes, absence de scénario alternatif à la voiture et manque de mesures concrètes et chiffrées pour développer les transports en commun. L’avis met aussi en avant les risques d’étalement urbain et d’artificialisation des espaces naturels et agricoles qu'induira le LIEN et ses conséquences sur les réservoirs de biodiversité menacés de destruction.



La balle est désormais dans le camp du Conseil d’Etat qui devrait, en toute logique, demander au département de revoir sa copie. L'environnement n'est pas seulement une peinture verte : il en va de nos avenirs. L’évidence se fait toujours plus criante : le LIEN est une liaison autoroutière, cheval de Troie de l’extension de la Métropole et de l’augmentation du trafic routier, qui ne fera qu’amplifier les problèmes qu’il prétend résoudre tout en accélérant la crise climatique et sociale.

Et pourtant, au même moment, au mépris de cet avis négatif et sans attendre la décision du Conseil d’Etat, le département relance les travaux, en initiant le démarrage du chantier du méga échangeur de Saint-Gély.

Pour mettre en lumière cet avis capital rendu par un organisme officiel et indépendant qui attend le jugement du Conseil d'Etat, et dénoncer le scandale de la relance concomitante des travaux, les associations et collectifs en lutte contre le LIEN depuis plus d’un an, Sos Oulala, Groupes locaux de GreenPeace Montpellier, Extinction Rebellion, FNE-LR, ANV Cop21, Alternatiba, Grabels en transition ont organisé un rassemblement avec conférence de presse Samedi 9 octobre à 11 heures à Saint-Gély-du-Fesc devant les Algécos signalant les démarrages des travaux du LIEN (parking MEGARAMA).

Ne laissons pas le département bétonner nos avenirs !



Les organisateurs : Sos Oulala, Groupe Local de GreenPeace Montpellier, Extinction Rebellion, FNE-LR, ANV Cop21, Alternatiba, Grabels en Transition

Avec le soutien de : Ensemble ! 34, Groupe d’action France Insoumise Saint-Mathieu-de-Tréviers, Nous Sommes, Union Communiste Libertaire Montpellier, La Carmagnole.




La presse était là et vous pouvez lire l'article de France Bleu : Une autorité indépendante dénonce les lacunes de l'étude d'impact du LIEN au Nord de Montpellier , voir aussi notre revue de presse


POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’AVIS DE LA MRAE, vous pouvez le consulter dans son intégralité (fichier PDF)

Ou parcourir la Synthèse réalisée par la MRAE






238 vues0 commentaire