top of page
Rechercher
  • sosoulala

Contre les routes, inventons nos chemins !

Dernière mise à jour : 4 janv.

Pour la nouvelle année 2024, regardez ce montage : les habitants menacés par le LIEN vivent  sur le cour d'eau de la Mosson et ses berges au Nord de Montpellier.


Sans oublier le spécial Loutre d' Europe : "Plus de Loutres, Moins de Routes".



Vous avez aussi jusqu'au 27 janvier 2024 pour vous rendre à l'exposition sur la Sixième Exctinction organisée par Le Département de l'Hérault.


Mais si vous préférez la vie, rejoignez nos balades naturalistes pour continuer à découvrir nos rives et garrigues du quotidien. N'hésitez pas à nous rejoindre lors de ces sorties commentées et vivantes : prochaine sortie prévue mi -janvier, inscription par mail : sos_oulala@protonmail.com

L'année 2023 s'est clôturée par la lutte contre le Greenwashing du Département de l'Hérault. Pressé d’en finir avec le LIEN et les espèces protégées, le Département n’hésite pas à claironner par voix de presse que la pousse des Glaïeuls douteux s'est  "multipliée suite aux travaux de défrichement menés sur le site", leur laissant plus de place pour se reproduire. Il affirme également que dans la zone, la terre n'a pas été "retournée", comme affirment les militants, mais que l'espace a simplement été "débroussaillé" (Gazette Montpellier, 19 déc.2023).Surtout ne faites pas débroussailler votre jardin par le Conseil Départemental de l’Hérault, car après leur passage voici ce qu’il en reste : 



Les roches sont fracturées, le sol à nu. Nous en conservons quelques échantillons !

Les premières transplantations des pieds de Glaïeuls douteux conduites par le Conservatoire des espaces natures (CEN) ont démarré le 19 décembre 2023. Cet organisme dit « environnemental » n’a pas hésité à faire le sale travail demandé par le Département : se débarasser de ces plants de Glaïeuls douteux qui se trouvent exactement sur le tracé.

Sur un sol tassé et dur, l’équipe du CEN a déterré les Glaïeuls douteux à coups de pioche. Alors qu’ils ne sont pas visibles à l’œil nu et  que  le sol est compact, il a fallu donner quelques bons coups de pioche pour les déterrer. Sans utiliser l’outil adéquat, sans se préoccuper de la saison et sans chercher à maximer les chance de survie et de conservation des pieds, le travail a été exécuté à la va-vite juste avant les fêtes de Noël. Les employés du  CEN sont repartis avec leur glacière de camping et leur lot de cormes de Glaïeuls douteux en sacs plastic numérotés pour les replanter sur les sites dédiés et contrôlés par eux.

Par un tour de passe passe, le Département qui a l’obligation de permettre la pousse d’autant de Glaïeuls douteux que ce ceux qu’ils ont détruit, est seul à détenir avec le CEN les informations sur la repousse. Le contrôle exclusif de la transplantation et des expérimentations élimine les contestations : aucune possibilité de connaitre les résultats des expérimentations. Circulez il n’y a rien à voir. Seul le chirurgien est habilité  à décider, à poursuivre et à clamer les réussites de ses expérimentations.  Aucun échange, aucune contestation n’est possible. Tout le pouvoir est aux mains de celui qui expérimente!

 

Nos actualités qui témoignent des nombreuses actions conduites en 2023 : conférences débats, balades, observations naturalistes, mobilisations, tribunes etc. ont jalonné cette année marquée par le temps fort de la Saison d'AUTOMNE de la Déroute des Routes avec BTP sur Montpellier.

Notre vidéo spéciale



101 vues0 commentaire
bottom of page