Intensification du trafic et imposition du modèle tout voiture

 

Le LIEN confirme le constat des chercheurs : toute nouvelle route induit du trafic supplémentaire selon plus de cent études de cas conduites en France et en Angleterre par différents centres de recherche. Dix ans après sa mise en service, le tronçon du LIEN entre Saint-Gély-du-Fesc et les Matelles doit être doublé.

 

Un trafic fluide ? Surtout intense !

  • Le Département responsable des transports fournit une seule possibilité de se déplacer : la route.

  • Seuls 3,75% des déplacements s’effectue en transports en commun au Pic Saint Loup : une seule ligne de bus au Nord de Montpellier.

  • Aucune piste cyclable n’est prévue le long du LIEN. Sortir de la dépendance automobile est un impératif politique et la loi d’orientation des mobilités de 2019 ne peut pas être ignorée.

  • Les paysages patrimoniaux du Grand Pic Saint-Loup sont sous la pression de l’urbanisation. Le Nord de Montpellier qualifié de Grand Amphithéâtre de nature est sacrifié.

  • Le Département détruit les poumons verts de Montpellier. La forêt réserve de puits de carbone est détruite

carte_lien-sos oulala.jpg
Capture d’écran 2020-02-16 à 17.04.35.

Les promeneurs peuvent encore circuler dans les bois entre Saint-Gély et Grabels. Bientôt, ils devront prendre leurs voiture car la LIEN coupera tous les accès et ne fournira aucune autre solution alternative : ni transport en commun, ni navette, ni vélo.  Le vieux modèle se perpétue et les ZAC des Vautes avec Studios de cinémas et complexe hôtelier  va définitivement enterrer la plaine agricole des Vautes.  L'échangeur de Saint-Gély-du-Fesc où démarrent les travaux  depuis octobre 2021 fait fi de l'environnement et poursuit le modèle tout voiture.  Les diagnostics environnementaux sont pourtant sévères et celui émis fin septembre 2021 émet plus de quinze recommandations à l'intention du maître d'ouvrage. Mais ce dernier n'attend pas, et va de l'avant en lançant les travaux du LIEN. Pourtant l'avis de l'autorité environnementale a été demandé par le Conseil d'Etat et celui-ci n'a pas encore statué.

Vous  pouvez regarder ci-dessous  et apprécier par vous même les différences substantielles entre les deux avis:

Le tableau comparatif entre l'avis de l'autorité environnementale de septembre 2021 et  l'avis de juin 2014

tableau comparatif avis environnements 2021-2014.jpg

Ce tableau a été réalisé par le SOS Oulala à partir des deux avis environnementaux. 

L'avis de  juin2014 (dernière colonne en jaune du tableu), est purement formel et a été signé par le Préfet qui a également signé la déclaration d'utilité publique.

Le Conseil d'Etat a demandé en  2021 un nouvel avis autonome : cet avis environnemental publié le 28 septembre 2021 est détaillé. Il préconise plus de quinze recommandations et alerte sur les poids lourds, l'autoroute et l'urbanisation du nord de Montpellier  (les deux colonnes en rose).   N'hésitez pas à lire cet avis et pour les plus pressés, le tableau devrait aider...