top of page
Rechercher
  • sosoulala

VELORUTION CONTRE LE PERIPHERIQUE de MONTPELLIER: ni LIEN, NI COM- l'Après Route, 23 juin 2024.

Dernière mise à jour : 2 juil.

A l'appel de la Déroute des Routes les collectifs locaux AutreCOM, BloqueTonPeriph, et Sos Oulala avec de nombreuses organisations environnementales ont lancé la Vélorution dimanche matin. Près de 200 personnes ont pédalé du centre ville vers la périphérie pour dénoncer les grands projets inutiles.



Le contournement ouest (COM) estimé à 354 millions d'euros, est un Projet d’Envergure Nationale et Européenne (PENE), porté par les services de l’État. A ce titre, il échappe aux contraintes de la loi sur la ZAN (Zéro Artificialisation Nette). Confiés pour sa réalisation au groupe Vinci Autoroutes, ses travaux pourraient démarrer en 2025. Cette véritable autoroute traversant une ZFE (Zone à Faible Emission) détruirait 25 hectares de terres agricoles et impacterait la ripisylve de la Mosson avec un énorme viaduc la franchissant. Elle offrirait aux camions traversant la France de Nord au Sud un véritable couloir de 6 km entre l’A750 et l’A9 via l’A709, ce qui augmenterait encore les émissions de GES. Plusieurs recours juridiques sont en cours : la Déclaration d’Utilité Publique est contestée devant la Cour d’Appel Administrative de Toulouse ; le financement est remis en cause devant le Conseil d’État, qui a déjà annulé une première tentative en juillet 2023.


La Liaison d’Evitement Nord de Montpellier (LIEN) qui doit connecter l’A750 avec l’A9 a été estimée à 93,5 millions d'euros en 2014. Les travaux ont démarré en 2020 malgré l’avis de la mission environnementale et malgré de nombreux recours juridiques. Le Département de l’Hérault, maître d’œuvre du chantier, massacre 136 espèces protégées, 80 hectares de zones naturelles, dont celle de Bel-Air, qui est le réservoir de biodiversité le plus riche de la métropole. Les impacts négatifs affectent aussi l’eau et l’air (pollution et émission de GES). Cette route conçue dans les années 1980 va à l’encontre des enjeux de transition écologique. Aucune alternative au routier n’est proposée.  Une première DUP a été annulée en 2013 et les recours juridiques sur les espèces protégées se poursuivent en 2024 au Conseil d’Etat et au Tribunal Administratif de Toulouse.


 Tout le long du trajet les cyclistes ont scandé :

“Le périph de Montpellier, combien d’hectares de dévastés pour combien de minutes gagnées”,

“Moins de Béton, plus de hérissons”,

Moins de routes plus de loutres”…

A l'arrivée au bord de la Mosson, pique-nique convivial en musique du Burkina-Fasso avec le groupe Les Frères Dembélé, prises de parole, stands informatifs et une balade avec les Naturalistes des Terres pour découvrir les espèces menacées par le projet.

 « Il s’agit aussi d’un problème plus large, directement lié aux enjeux politiques de l’heure et à la progression électorale de l’extrême-droite dans les zones périurbaines : la poursuite d’un modèle de métropolisation et de mobilités contraintes, où les populations vivent de plus en plus loin de leur lieu de travail, étranglées par des dépenses en essence qui augmentent, où tout est aspiré par la métropole. Un autre modèle est possible, qui pense le rééquilibrage et de relocalisation des activités sur le territoire » comme l’a expliqué Romain du Sos Oulala et de Bloque Ton Périph.


MERCI à tous et toutes.



REVUE DE PRESSE : MONTPELLIER, MOBILISATION Contre LE PERIPHERIQUE

Hérault34, Gauche écosocialiste, 22 juin 2024 : Contre le COM et le LIEN, Vélorution !












FR3, JT 19/20, 23 juin : Mobilisation contre le périphérique de Montpellier (vidéo, 2')






 

et


47 vues0 commentaire

Comments


bottom of page