top of page
Rechercher
  • sosoulala

Mobilisations et réflexions : les projets routiers en déroute !

Lutte contre l'A69 : Ensemble, avec la Déroute des Routes, nous étions aux côtés de La Voie est libre, Extinction Rébellion, la Confédération Paysanne et des Soulèvements de la Terre, organisateurs de cet incroyable week-end à Castres qui a réuni plus de 8 000 personnes contre le projet d'autoroute A69 Castres-Toulouse ce week-end du 22 et 23 avril 2023.



Nous étions « naturellement » là pour dire que les projets routiers des années 1980 sont anachroniques. Ils ignorent les enjeux climatiques et constituent le front pionnier de la métropolisation. Les routes ne sont pas là pour désenclaver les territoires, mais pour nous emprisonner dans un modèle tout voiture, tout marchandises et tout béton.



Les engagements zéro artificialisation et zéro carbone doivent être tenus. Les alternatives écologiques et de proximité ne sont pas punitives : elles sont tout simplement vitales !

Voir, Ecouter la sélection de vidéos sur notre playlist La Déroute des Routes



Vous pourrez-entendre nos interventions filmées en direct lors de la conférence de presse, lors des débats entre collectifs en lutte ; bien sûr nous avons beaucoup chanté lors de la marche et de la construction du mur en béton symbolique sur le tracé de l’impossible A69 !



Consulter les principaux articles ou vidéos sur les enjeux routiers actuels

France Inter, 20/04/2023- edito 7h40 : Chantiers d'autoroute, discordance entre légalité et légitimité (audio)

France Inter, 23/04/2023 - journal de 13h : Les expériences des collectifs en lutte (audio)

Partager, c'est sympa, 23/04/2023, Le mur de l'A69, la voie est libre (video)

Reporterre, 24/04/2023 : Toulouse Castres divise la gauche

France Info,24/04/2023 , journal 8.30 : Annonce de Gel de 7 projets par Clément Beaune (video)

Magazine 28', Arte, 24/04/2023 : Introduction ; Débats ; Déroute ?

Consulter la revue de presse pour une plus grande sélection passée et à venir ! Sans oublier notre demande de moratoire contre les projets routiers destructeurs formulée à l’attention des élus. Et n’hésitez pas, à signer notre pétition exigeant la suspension de vieux projets routiers !


La déroute poursuit ses mobilisations : prochain rendez-vous à Rouen


RDV à ROUEN !


TEMPS DE REFLEXION, passé et à venir

Autour de la notion d’acceptable, les universitaires en littérature, sociologie, histoire, économie, sciences politiques avec des personnes engagées dans des luttes locales se sont réunis lors du séminaire interdisciplinaire : « Acceptation et enjeux environnementaux » organisé par le laboratoire CRISES de l’Université Paul-Valéry de Montpellier durant l’après-midi du 21 avril 2023. Un regard attentif aux textes et références littéraires à l’acceptation a fait émerger les figures habitant les rapports de force politique et symbolique. Parmi elles, la figure de Prométhée l’immortel avec le mythe du progrès technologique alimente les imaginaires : experts, ingénieurs routiers, aménageurs en sont les héritiers. Les seuils de l’acceptable dépendent des codes culturels à l’œuvre dans nos quotidiens.

Les seuils définissant l’acceptable ne sont pas les mêmes partout. En Guinée, l’extractivisme détruit les ressources et menace la santé de ceux qui travaillent dans les mines ou qui vivent à côté des centres de transformation du bauxite. L’analyse de l’exploitation minière interroge les capacités d’organisation et d’action collective de défense des communs. Ailleurs, et à une autre échelle, le LIEN, projet routier au Nord de Montpellier, participe de cette même logique prédatrice : la route détruit la biodiversité, les espèces protégées, accélère la crise climatique et contribue à la concentration des polluants. Les études d’impact réalisées il y a plus de dix ans n’ont pas intégré la question climatique. Pourtant, ce projet routier bénéficie d’autorisations et de quitus administratif. L’équivalence entre croissance et environnement est théoriquement admise en droit, mais elle n’est pas effective dans les faits. Malgré les destructions environnementales, les dérogations sont accordées par le préfet. Le modèle dominant d’un Prométhée invincible persiste !


Les voies pour trouver comment inverser les charges de la preuve et comment faire communs sont à consolider. Le gel des projets routiers et les choix alternatifs sont possibles. L’organisation de la coalition la Déroute des Routes à l’échelle nationale signale la possibilité de se structurer afin de coordonner réflexions et actions et les réseaux doivent s’élargir.

Réflexion à venir : La fabrique de l’inutilité publique

Le 25 mai à 19h à la Carmagnole, Montpellier

Possibilité de suivre le débat en direct ou en différé. Le déroulé et le lien du débat vous seront envoyés dix jours avant si vous êtes sur la liste de diffusion de notre petite lettre d’information ou si vous nous le demandez.


Contribuez à nos groupes de travail ou recevez notre lettre d'information. Il suffit d’envoyer un petit mot : Contact: sos_oulala@protonmail.com

17 vues0 commentaire
bottom of page