top of page
Rechercher
  • sosoulala

L'acharnement à détruire se confirme

Dernière mise à jour : 15 avr.

Tragique raison d'Etat. Autorités locales et gouvernement s'obstinent à confirmer que seule leur raison prévaut : il faut coûte que coûte construire les projets routiers d'hier et continuer à détruire le vivant.

L’A69  concentre la violence de ceux qui affirment la raison du plus fort.   Malgré la trève d’été accordée aux oiseaux nicheurs jusqu’à fin septembre, trève confirmée par   l’Office Français de la Biodiversité , les  machines de chantier coupent les racines des arbres depuis le 28 mars au matin. Les écureuils haut perchés voient leurs assises ébranlées !


A Montpellier, Il était une fois une  colline, des oiseaux, des arbres : le Mont Redon au nord de Grabels est raboté, les engins de chantier tailladent  les côteaux, les pelleteuses écrasent, la roche est à nue, la biodiversité s’effondre. La piste du chantier du LIEN confirme l’obstination à détruire.


 

Continuons à témoigner et demandons immédiatement  le moratoire routes.

N’hésitez pas à contribuer. Vous pouvez participer aux sorties avec les naturalistes ou nous envoyer vos observations. Sous la pluie de printemps, floraisons et pontes résonnent encore au rythme du vivant.

 Partagez les informations et relayez.

Agenda:

-       Actions permanentes de sortie naturaliste et de soutien aux luttes contre les projets destructeurs.

-       Le 25 avril  à 19h à la librairie La Cavale, 24, rue de la Cavalerie,  Montpellier (places limitées) : « Accumuler du béton, tracer des routes » Rencontre avec Nelo Magalhães Ecouter cet enregistrement sur l’extractivisme de Nelo Magalhães : https://youtu.be/Qm3PQMJdLIA?si=oK6VNLNvcHyVcBJJ

YouTube - La face cachée de l'économie Française - Un extractivisme

 

-       Le 27 avril à  19 h à la Carmagnole, Soirée de soutien à l’A69. Deux camarades de lutte seront présents. Venez nombreux.

 

-       Le 1er mai, rendez-vous festifs pour la  fête du travail 

-       Le samedi 22 juin, une journée à Montpellier de mobilisation sur L’APRÈS-ROUTES dans le cadre des Journées d’actions décentralisées organisées avec la Déroute des Routes  la semaine du 17 au 23 juin. Chaque année, ce sont plus de 15 MILLIARDS qui sont investis par les communes et les départements pour l’entretien des routes. De l’argent qui va directement dans les poches des géants du BTP, maillon essentiel de la survie des mêmes entreprises qui bétonnent toujours plus de terres pour construire de nouvelles routes.

Le défi : le Moratoire Routes c’est maintentant, imaginons l’après-routes en juin !

 

Voir aussi, l’agenda pour les luttes émancipatrices  https://www.aleale.org/


Relayons les informations et continuons la mobilisation. Version pdf à diffuser.

32 vues0 commentaire

Comments


bottom of page