Rechercher
  • sosoulala

Expulsion et destruction de la M.E.R : violences disproportionnées

Mis à jour : janv. 13



Le Jeudi 22 au petit matin une opération militaire a été conduite par un commando armé pénétrant et détruisant la maison de l'écologie et des résistances (M.E.R) occupée depuis le 6 octobre et où dormaient 8 personnes. Opération de bouclages, puis d'intervention avec  pieds de biche, mitraillettes et maître chien. Les habitants sont saisis,  menottés, mis à terre, puis poussés en rang d'oignon dehors, pour  être expulsés dont certains sont conduits en garde à vue.   Les bulldozers et camions de gravats ont mené leurs rondes en parallèle. Tout cela sous l’œil averti des autorités territoriales connaissant le terrain et  commandant les opérations. A midi, les murs de la maison avaient été emportés et les débris ont été nettoyés par un camion-balai pour supprimer les traces de l'opération. La destruction a été réalisée alors que la trêve hivernale avait démarré le 18 octobre.

Le lendemain, une fois tous sortis de garde à vue, citoyen.e.s et militant.e.s d'organisations environnementales et sociales (Extinction Rébellion, ANV Cop21, GreenPeace et SOS Oulala) ont tenu une conférence de presse devant la préfecture. Notre avocate dénonce une violation de toutes les garanties de l'état de droit. Tout le monde est déterminé à dénoncer la répression et à lutter contre ces infrastructures routières écocides et climaticides répétant un modèle de croissance destructeur : artificialisation des sols et emprise urbaine . Certains politiques n'ont pas hésité à réagir immédiatement soit pour interpeller le Département (Muriel Ressiguier), soit pour interpeller la Métropole (Rémy Gaillard).

Il nous faut continuer à interpeller les politiques qui peignent en vert notre futur sans prendre au sérieux les demandes légitimes de ceux qui cherchent les voies de la transition écologique. La violence et la myopie des agissements des autorités territoriales doit être condamnée.

Le surlendemain : "La MER vidée, la ZAD toujours recommencée".

Soutenez-notre action, en nous suivant sur facebook pour venir aux réunions


86 vues0 commentaire